Sola-Portrait.jpg

Si Kosuke Nabeta reconnait que son palais est marqué par les saveurs « doucereuses » de l’île de Kyushu, au sud du Japon, il n’enferme nullement sa cuisine dans un style trop typé. D’une certaine manière, il jouerait presque avec cette idée du japonisme où la culture du pays du soleil levant vient influencer une pratique occidentale… au détail près que l’auteur est ici japonais.

Ainsi, il retravaille des aliments typiques comme le kaki semi-séché, le miso, le dashi… et compose une chips de tapioca servi avec un encornet à la fois frit et en mousse pour évoquer un plat de Kagoshima ; façonne un petit chausson fourré à la crème d’oursin et fenouil, agrémenté de caviar qui renvoie à l’art de l’Ikebana (l’art floral) ; ou bien encore cuisine un homard avec des œufs de truite et salsifis dont la préparation à l’aide d’un bouillon dashi renvoie clairement à des saveurs nippones.

 

Sola restaurant ・ 12 rue de l'Hôtel Colbert, Paris 5e ・ 01 42 02 39 24 ・ sola.contact@gmail.com

PAIEMENT SECURISE

LIVRAISON GRATUITE

à partir de 130 euros d'achat

© 2010 Sola Restauration ・ L'abus d'alcool est dangereux pour la santé , consommer avec modération